Duo Palolem et Badami

Par ici un petit duo qui marche bien : la jupe PALOLEM et le sac BADAMI. Qui ça ? Mais siii, ce sont les deux petits nouveaux qui ont rejoint la collec’ de patrons de la Gourde ! Approche !

On parle de PALOLEM, la jupe esprit bohème légèrement froncée, LA jupe longue à la mode cet été !

Et BADAMI alors ? C’est le sac cabas qui peut servir de sac de transport de machine à coudre, grâce à ses anses circulaires invisibles. Voyez plutôt :

 

J’ai cousu la jupe PALOLEM dans un chambray bleu clair, comme celui-ci. Je craignais un peu l’effet parachute, mais cela donne un beau tombé à la jupe, tout en restant assez légère. Je vous reparlerai du choix des tissus dans un prochain article.

Cette jupe a été conçue sur-mesure selon le patron PALOLEM, pour mon amie Lucie. Elle porte du 38 (tour de taille 84) avec une longueur de 98 cm. Le patron est adaptable à toutes les tailles et toutes les longueurs du 2 au 16 ans et du 34 au 52. Que demande le peuple ?

Pause couture, moment culture : Vous avez peut-être remarqué le grand bâtiment derrière Lucie, il s’agit du musée Soulages, dédié à Pierre Soulages, artiste ruthénois (oui, oui, on dit comme ça pour les habitants de Rodez). La vie en noir et blanc, pour en voir de toutes les couleurs, je vous en recommande chaudement la visite. Si ce n’est pas pour l’artiste, cela peut être pour le lieu, qui a reçu le prix Pritzker pour son architecture. Ah oui quand même.

Et vous pourrez en profiter pour venir me faire un petit coucou !

Mais revenons à nos moutons…heu…nos patrons !

Le sac BADAMI est présenté ici dans sa version sac de machine à coudre avec des anses circulaires qui font tout le tour du sac et qui le rendent super résistant au poids. Point de machine à coudre à l’horizon me direz-vous. C’est tout l’intérêt d’avoir des anses invisibles, prises dans la doublure, le sac peut servir pour toutes les occasions ! Regarde, elles sont cachées là :

Bien sur, si on débute en couture, la version sac cabas doublée est bien suffisante pour installer sa serviette au soleil, et tout à fait réalisable. Je sais de quoi je parle, regardez ce qu’ont cousu les Gourdes qui prennent des cours de couture dans mon atelier.

Avant de vous quitter, je tenais à dire un grand merci à Lucie d’avoir accepté de jouer les modèles et de prêter sa trombine pour jouer les Gourdes. Grosse rigolade quand un passant lui a demandé si elle était vraiment top modèle ! Une carrière commence, qui sait ?

 

Pour plus d’infos sur les patrons, ou pour vous les coudre d’urgence :

rendez-vous en BOUTIQUE

N'hésitez pas à laisser un petit message sur cette page !