La frénésie de couture du mois de mai continue, avec une jupe Chataigne. Oui, encore une… Mais pourquoi se priver ? Après la version récup-Emmaüs, et la version winter-love-même-pas-froid, voici la version ethnique, ce joli mot inventé par les sirènes du marketing pour dire que ya du motif et de la couleur, mais que ma chéé-rrrrrrie, tu peux le porter quand même, c’est super fashion. Bon.

La jupe Chataigne est adaptée du short éponyme, grâce au tuto de Tellestelle. Un patron, deux cousettes, j’aime !

Ce tissu, trouvé à Bangalore, m’avait déjà servi de doublure pour la jupe Chataigne de récup‘. Sursaut d’amour – coeur avec les doigts – ce tissu DEVAIT sortir de l’ombre et être une jupe lui aussi !

Mais avant de pouvoir se la péter sur le catwalk ce qui sert de trottoir ici en Inde, j’ai du bien me concentrer pour que les raccords soient impeccables… ou presque ! Un peu chaud pour la découpe du devant de Wonder Woman, mais pari réussi pour les poches.

Le passepoil est fait maison, dans le même tissu que la doublure de la poche et que l’intérieur de la ceinture.

Bref, avec trois versions de cette jupe + un short,

je crois que ce patron mérite le grand prix du patron préféré !

Rapide et bien taillé pour un résultat qui claque !

Et vous, c’est lequel votre chouchou?