lien vers le tuto

Salut les Gourdes,

Point de couture aujourd’hui, mais des perles miyuki ! Ce sont des perles japonaises qui permettent de réaliser plein de jolies choses. Approche !

J’ai découvert ça grâce à ma Sista Flo de By The Way qui m’a offert ce joli renard. Je vous laisse imaginer l’enthousiasme des enfants le jour où Maicresse est entrée en classe avec un sautoir renard. Bim: +10 points dans les sondages. Certains de nos politiques devraient essayer…

Et puis j’ai eu la chance de gagner le concours organisé par Abracadacraft en partenariat avec Fifi Jolipois pendant la quinzaine de la perle. MERCIII ! Coeur avec les doigts !

Grosse excitation le jour où le facteur m’a apporté le kit. Un kit TRES complet puisqu’il contenait quatre couleurs de perles, chaine, anneaux et fermoir – le tout doré à l’or fin, siouplait + une aiguille trèèès longue et du fil trèèèès solide. Le tout dans une boite ultrapratique à compartiments.

Le tuto initial prévoyait de réaliser un collier « petit mais costaud » avec un petit look de fruit du dragon, parfait pour l’été – et pile dans les couleurs que j’aime. Mais comme j’ai toujours un peu de mal à respecter les tutos au pied de la lettre, j’ai passé de bons moments sur Pinterest à imaginer ce que ce chouette kit pourrait devenir (clic-clic sur le tableau Miyuki de la Gourde) Si le collier de Fifi Jolipois te tente, le tuto est dispo ici.

Ca s’est donc fini en collier tricolore à chevrons. Et comme il restait assez de perles pour faire des boucles, j’ai remis mon aiguille au travail !

Fabriquer des bijoux… Je renoue avec une passion d’ado, quand je trainais mes chausses à La Droguerie tous les mercredis après midi. Le tissage peyote en plus. Cette technique est à mi-chemin entre la couture et l’enfilage de perles, un mix qui me plait bien. On trouve plein de tutos vidéos sur internet, comme cette vidéo de Fifi Jolipois (encore elles!) qui montre un projet du début à la fin de manière très claire.

L’aiguille, qui me semblait si longue au début, est en fait un vrai bonheur à utiliser car elle est souple et fine. Il suffit de la plonger dans les compartiments de perles pour les enfiler, pas besoin de se casser les yeux à chercher le petit trou pour ensuite se piquer les doigts si on l’a raté. Et ça, c’est une chouette nouvelle !

Si tu veux toi aussi avoir te la jouer Princesse du Miyuki :

lien vers le tuto

Bref, vous l’aurez compris, me voilà conquise par les tissages peyote en miyuki, et pas seulement parce que j’ai appris deux nouveaux mots cette semaine. De passage à Toulouse, j’ai fait un saut chez Fifi.. impossible de ne pas craquer devant ce kit… Moi qui n’en avais jamais achété, car j’ai toujours trouvé ça trop contraignant, j’avoue que cette première expérience détournée m’a beaucoup plu.

Mais à quoi bon acheter des kits tout prêts, si c’est pour ne jamais suivre ce qui y est indiqué?

L’avenir le dira !