Au pied du sapin

Ca y est, Noël est passé, je peux  maintenant vous dévoiler ce qu’il y avait au pied du sapin chez la Gourde ! Avec Mister Gourde, on tenait à mettre un max de cadeau faits main/locaux dans nos paquets, du coup, passées les traditionnelles bouteilles de bon vin (oui, le vin est classé dans les cadeaux fait-main!), on a décidé de coudre un petit quelque chose aux dames et aux messieurs de notre entourage. On commence avec une réalisation toute simple qui vient de chez Zak a dit, ce crocheteur-tricoteur survitaminé (qui est aussi dessinateur, danseur, couturier, … bref, ce mec a du talent qui coule dans les veines !), trouvée sur le site de Modes et Travaux : des foulards pour les dames. Rien de très ambitieux, mais dans la cohue d’emploi du temps qu’est le mois de décembre, j’avais besoin d’un projet rapide. Et comme le temps pressait vraiment, Mister Gourde a mis la main à la pâte : c’est lui qui a découpé les tissus, épinglé et … non, la couture, c’était moi ! Par contre, il a fait toutes les coutures invisibles finales, chapeau !

Regardez de plus près !

Le foulard de ma maman :

Un pour chaque belle sœur !

Et un pour la super nounou de Bébé Gourde !

  Au niveau des tissus, dans l’ordre d’apparition sur cette photo de gauche à droite : soie fleurie offerte pour mes 30 ans (merci Vir !) / double gaze –  coton oiseaux d’Inde/coton offert pour mes 30 ans – jersey ikat de ma robe de grossesse/plumetis pailleté d’Inde – tissu offert par Flo alias By The Way/double gaze

  Voilà pour les foulards, j’espère qu’ils vous plaisent

et que ça vous donne des idées de créations rapides et simples.

  On enchaîne avec le cadeau des messieurs. Cela faisait un moment que j’avais envie de coudre des boxers pour homme, Noël a été l’occasion de m’y mettre. Et puis, ça fait toujours classe de dire qu’on a eu un slip pour Noël, non ? Pour le patron, j’ai sacrifié un slip de Mister Gourde, non sans négociations préalables au sommet. J’ai tout décousu et reporté le patron sur papier. Par chance, mes deux messieurs qui ont reçu ces boxers font la même taille. Enfin ça, c’était ce que je croyais… Pour celui ci, le jersey vient de Tokyo où nous avons été il y a quelques années. L’élastique est récupéré de feu le slip de Monsieur. J’ai un peu galéré avec les réglages de la surjeteuse, mais au final, ça passe – et les rayures tombent à peu près en face – ouf!  Bon par contre, c’était sans compter sur le fait que le petit popotin de l’heureux destinataire du slip ne rentrerait pas dedans. Le slip est donc actuellement au contrôle technique… Je vous tiens informées ! Et voici le deuxième boxer. Pour celui là, tout vient de chez tissus.net : le jersey menthe bio GOTS et un élastique trop tropical qui envoie du slip. Ouais, facile celle là. La aussi, problème de popotin, cette fois-ci, c’est trop lâche ! A se demander si les deux barbus ne vont pas échanger leurs slips…  

Sur ces bonnes paroles, la fête du slip, c’est fini.

A vous les studios !

 

2 réflexions au sujet de “Au pied du sapin

  1. Tiiiiiiiiitre !!! Délire autour du slip, forcément, j’ouvre un œil glauque….Pas si simple le boxer, après le slip français, le slip rodézien ???

N'hésitez pas à laisser un petit message sur cette page !