Sous le sapin de la Gourde

Le grand déballage de cadeaux et de calories étant passé, je peux vous montrer ce qu’il y avait sous le sapin – du moins le peu que j’ai eu le temps de créer cette année. Je vous dirai pourquoi dans un prochain post !

Mais d’abord, permettez-moi une digression : Depuis notre lecture du bouquin de La famille Zéro Déchet, Mister Gourde et moi faisons de plus en plus attention à ce que nous achetons, en terme de déchets et d’impact écolo. Rien de très courageux (on utilise toujours des couches jetables!) ni de très palpitant (c’est à la portée de tout le monde), mais quelques idées toutes simples, qui ne nous prennent pas plus de temps, ne nous coûtent pas plus cher et ne changent donc finalement pas grand chose pour nous.

On s’est d’abord attaqués à la salle de bains, où plus un seul plastique ne met les pieds : pour se laver, du savon de Marseille à l’huile d’olive bio (Marius Fabre), super doux pour la peau – fini les couches de crème sur peau irritée !

Pour les cheveux, du shampooing solide, LA révélation de cette année. C’est du shampooing en barre, comme du savon. On se frotte la tête avec, cheveux mouillés. Ça mousse comme du shampooing classique, zéro plastique en fin d’utilisation et surtout des cheveux super propres, bien plus longtemps qu’avec mon shampooing d’avant. Six à sept jours aujourd’hui, contre deux jours seulement avec mon Klorane au lait d’avoine. Notre shampooing vient de chez la Savonnerie Buissonière, mais il en existe plein fabriqués près de chez vous. Bref, vous l’aurez compris, conquis nous sommes !

Ajoutez à cela une pierre d’alun pour le déo, des huiles pour le corps dans des flacons de verre, et des coton tige en papier, et on y est… presque ! Il ne nous restait plus que la brosse à dents et le tube de dentifrice à éradiquer. C’est chose faite depuis peu, avec l’acquisition de brosses à dents en bambou et de dentifrice fait maison. Alors oui, le bambou n’est pas non plus la solution miracle (produit en Asie, souvent source de déforestation, avec des opérations parfois polluantes…) on est loin du produit parfait, mais c’est un premier pas. Au niveau du dentifrice, on est sur un mélange de bicarbonate de soude et d’argile blanche avec un peu d’huile essentielle de menthe. Je vous donne la recette du bouquin :

A Noël, toute la famille Gourde a donc été touché par la folie du Zéro Déchet :

J’ai utilisé des petits pots à confiture pour mettre le dentifrice. Côté emballage, j’ai cousu des petits sacs pour chacun, avec des chutes de tissu et des liens récupérés sur les vêtements (vous savez, les rubans de satin qui retiennent les fringues aux cintres ?)

Tant qu’on était dans les préparations rigolotes en cuisine, on s’est enfin décidés à faire notre lessive. En voici la recette, toujours tirée du bouquin :

Pour les copeaux de savon, on les râpe nous même, c’est super tendre et ça permet de vraiment choisir son savon. On fait un mélange 2/3 savon de Marseille jaune et 1/3 savon vert.

On fait bouillir tout ça, puis on fait refroidir avant de verser dans des bouteilles en verre, ou dans une bouteille de lessive vide. On n’y a pas mis d’huile essentielle, et on sent pas la savonnette de mémé pour autant. La lessive fige, il faut donc bien la remuer avant de s’en servir. On met l’équivalent d’un verre de 20 cl directement dans le tambour de la machine. On verra à l’usage ce que ça donnera.

Noël aidant, toute ma famille s’est retrouvée avec une bouteille de lessive maison, lessive le Chapati, du nom du minet familial.

Dans la cuisine aussi, les choses ont changé, avec l’arrivée d’un composteur alimentant le bac à compost du parc en face de chez nous. Une vraie bonne nouvelle, car cela réduit considérablement la taille de notre poubelle ordinaire, en plus du recyclage. On fait nos yaourts depuis quelques mois, jolie économie de plastique là aussi, nous qui avons toujours eu la nausée à la vue des kilomètres de rayon de yaourts dans les supermarchés. Ça n’est pas très long à faire, et tellement plus chouette quand ton yaourt à la vanille a un vrai goût de vanille, sans sucres ajoutés siouplé !

On termine avec un classique de la réduction de plastique : le sac réutilisable. J’en ai cousu un pour la Super Nounou de Bébé Gourde :

Un côté en plumetis noir kibrille et un autre à petits nœuds noirs sur fond sable. Entièrement réversible bien sur ! Et livré avec une petite pochette de rangement pour toujours l’avoir au fond du sac à main.

Le tuto est dispo gratuitement dans la boutique et vous avez été nombreux/ses à le télécharger et/ou à l’offrir pour les fêtes. Je suis contente qu’un tuto vous serve tant ! N’hésitez pas à partager vos créations en me les envoyant par mail ou sur les réseaux sociaux #sacreutilisable #latelierdesgourdes

Je termine en vous souhaitant à tous et toutes une excellente année 2019,

année créative bien sûr,

mais surtout joyeuse et colorée !

6 réflexions au sujet de “Sous le sapin de la Gourde”

  1. jolies collections de sacs ! pour le zéro déchet, je suis dans la même démarche depuis quelques temps, je fais ma lessive mais je vais tester votre recette avec le savon noir ; avec ma fille, voilà 10 jours qu’on utilise le dentifrice fait maison et ça nous convient; pour les yaourts, quelques myrtilles séchées au fond du pot et c’est un régal. Seule ombre au tableau, ne pas réussir à convaincre mon mari !

  2. et bonjour! gourde à mes heures perdues, maman et créatrice pour le reste de mes heures….j’habite à Salon de Provence, la ville de Marius Fabre!!!! Sachez qu’il existe aussi le dentifrice en barre, comme le shampooing! oui, oui. Bon, côté goût c’est pas du colgate mais c’est très efficace et surtout ZD!!!!!
    Sandrine

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !