Visitez l’Atelier des Gourdes

Cliquez-glissez sur l’image avec votre souris pour visiter l’Atelier en 360° :

Par ici pour la visite en images :

Deux machines à coudre (ma petite Singer et une nouvelle venue de chez Lidl, dont je suis ravie) + une surjeteuse pour des finitions au top et du jersey à gogo, c’est le pied !

Si la couture s’arrêtait à avoir trois MAC, ça irait – et ça ne contrarierait jamais Mister Gourde. Le problème, il est plus du côté de tout le reste…

Tout rentre sur une étagère, avec de haut en bas : à gauche les accessoires sagement rangés dans des boites, à droite la laine (avec ce qui ressemble à un pingouin, funeste trace de mes débuts au crochet). En dessous : des bobines pour la surjeteuse, la machine à sertir les boutons, et à droite la collec’ de boutons héritée des mamies.

Au premier étage : tous les patrons et bouquins de couture, mes cours, mes cahiers d’essais et d’inspiration + la partie administrative de l’Atelier des Gourdes. A droite, toute la mercerie.

C’est Mister Gourde qui a trouvé la solution avec cette étagère à casiers super pratique pour ranger tout ça.  Je l’ai eu en cadeau à Noël !

Pour les rubans et les masking tape, ça se passe sur ce présentoir à bangles, les bracelets que les indiennes portent par dizaines aux poignets. Je l’ai trouvé en Inde dans le quartier où nous habitions il y a 3 ans.

Il nous manque le gros de l’Atelier :  le tissu ! Il est caché derrière un rideau pour éviter qu’il ne se décolore avec le soleil. J’adore le soulever et parcourir les différents tissus à la recherche de celui qui conviendra. Ils sont plus ou moins classés par couleur. Les tissés en haut, les mailles en bas – ou presque.

 

Comme tu peux le remarquer, c’est PLEIN ! Ce qui veut dire qu’il va falloir coudre un peu avant de racheter du tissu (je dis ça car Mister Gourde pourrait lire ce que j’écris – mais en vrai je n’en pense pas un mot ! Mouhahaha !)

Et puis, en vrac, une table à repasser bien sur, un arrondisseur, un mannequin, des craies, des étiquettes…

Un atelier, ça raconte aussi des histoires.

C’est un vrai voyage à chaque fois que je parcours mon étagère de coupons.

Inde, Thailande, Japon, Népal, Bali, Singapour,…

Il y a aussi des tissu qui racontent des amitiés,

comme ce tissu Mickael Miller qui recouvre les coussins pour des popotins bien installés,

offert par ma soeur Flo, alias By The Way

(et qui donne elle aussi des cours de couture, mais à Paris!)

Amitié toujours, avec la grande panière des 30 tissus offerts par mes amis pour mes 30 ans,

dans laquelle je n’ai pas osé piocher !

Le temps qui passe a la part belle avec ma petite collection d’articles anciens de mercerie glanés à Emmaüs.

Les ciseaux de mes grands-mères, dont une paire est aussi notre logo – petit clin d’œil à la génétique couturière de la famille !

L’Inde, encore, avec ces bobines dénichées au fin fond du quartier de Chikpete à Bangalore.

Des couleurs vibrantes, comme là bas.

Et puis ce « Gourde » tricoté par mes petites mains, avec un tricotin – tout à fait symbolique puisque c’est Marikiki qui me l’avait offert. Souvenez-vous, c’est elle qui m’a initiée à la couture. Une rencontre qui a changé ma vie, j’étais bien loin de me douter où ces premiers points de machine allaient m’emmener. Autour, mes tissus chouchou, dans des cercles à broder.

 

Je termine avec la devise de la maison :

Keep calm and be Gourde !

 

Save

Save