7 astuces pour coudre des masques vite et bien

C’est LA cousette du moment : le masque ! Vous êtes nombreux à vous être lancés dans la production à grande échelle pour toute leur famille, tout leur quartier et bien plus (+ de 12 000 masques cousus dans notre groupe de solidarité en Aveyron en un mois, un immense bravo à elles !) Nous échangeons beaucoup sur le sujet, que ce soit sur notre groupe ou via les commentaires ici sur le site. J’ai voulu vous faire une petite compilation des astuces qui réduiront votre temps de couture et qui vous permettront de passer à autre chose … ou d’en coudre encore plus !

#1 fractionner les taches

C’est un conseil que je donne souvent à mes élèves de cours de couture. Rien ne sert de vouloir tout finir le même jour. On s’organise pour fractionner le travail à effectuer, une tâche par jour, ça passe tellement mieux ! 6 étapes pour une série de masques. A vous de voir sur combien de masques vous partez.

-- couper les carrés

-- couper les liens (ça peut prendre du temps si on coupe les liens soi-même dans du t-shirt. Voir notre article “Masques, plus d’élastiques ?“)

-- marquer les plis

-- faire le surjet tout atour

-- fixer les attaches

-- maintenir les plis

Crédit photo @Michèle Fievez du Groupe Solidarité masques en tissu en Aveyron

#2 utiliser un gabarit

On peut découper un carré correspondant à la taille de masque que l’on veut faire dans du carton (boite de céréales, intercalaire, …) pour ne plus avoir à épingler le patron au tissu. On place le gabarit sur le tissu, on en fait le tour avec un crayon à papier ou mieux une craie de tailleur, un stylo effaçable ou une savonnette et le tour est joué ! Une savonette ? oui, je vous en parle dans la vidéo ici :

🧵 Astuces - Tuto 😷 Masque AFNOR sans élastiques et sans patron

#3 partager le boulot

Maintenant que tout le travail est maché avec l’utilisation du gabarit, on peut encore gagner du temps… Tout le monde sait tenir une paire de ciseaux non ? Pourquoi ne pas solliciter les gens confinés avec vous ou les gens à qui sont destinés les masques pour vous couper le tissu ? C’est toujours qu’un carré, alors pas d’excuses, tout le monde s’y met !

#4 bien régler la machine

Il n’y a rien de pire que d’avoir envie de jeter sa machine par la fenêtre parce qu’elle ne marche pas comme on voudrait. Vous êtes très nombreux à m’écrire pour vous aider à régler votre machine. Je ne peux malheureusement pas me glisser derrière chacune de vos machines… Dans ce cas, on souffle un bon coup, on retire fil et canette et on réenfile tout. Souvent, ça règle le problème. Pensez aussi aux aiguilles abimées, on les change trop peu souvent.

Quand on n’est pas expert en couture, on met parfois du temps à régler la machine pour passer du point droit au point zig zag. Essayez de coudre par lots pour changer le point le moins souvent possible. Si vous cousez plusieurs masques à la fois, commencez par le zig zag pour surjeter les côtés sur tous les masques. Une fois tous les carrés passés par cette étape, fixez tous les élastiques au point droit, puis repassez en point zig zag pour renforcer la couture de tous les élastiques. Ainsi, vous ne changerez les réglages que trois fois pour toute une série de masques.

 

Crédit photo @Maïlien Laurent Combes du Groupe Solidarité masques en tissu en Aveyron

qui fait preuve d’une bonne dose d’organisation ! Bravo à elle !

#5 marquer les plis

Le marquage des plis avec les points A1, A2, B1 et B2 à reporter sur le tissu est parfois un casse tête pour les masques. Je vous avais déjà présenté une façon de faire dans une vidéo, mais certains se la sont appropriée et l’ont largement améliorée. C’est chouette de voir que les échanges marchent dans les deux sens. Clin d’oeil à Pierre qui se reconnaitra.

Comme des photos valent mieux qu’un long discours : (gris = intérieur/ vert à pois = extérieur)

Repassez à chaque étape avec un *

Poser le carré de tissu déjà surjeté sur la table à repasser, partie intérieure visible

Plier le tissu en deux en faisant correspondre le bord bas et le bord haut*

Rabattre une épaisseur vers le pli du bas. Retourner de l’autre côté.*

Refaire pareil avec l’autre partie : la rabattre vers le pli du bas.*

Déplier. On obtient un accordéon comme ça avec trois plis : celui du haut, celui du milieu, celui du bas.

Amener le pli du bas contre le pli du milieu.*

Amener le pli du haut contre le pli du milieu.*

Vue de côté

Rabattre la partie haute pour que le surjet se superpose au pli qui est dessous.*

Pareil en bas.*

Vue de côté

Vue de dessous

Vue de dessus

#6 entretenir sa machine

Nos machines sont très sollicitées en ce moment, et il y a fort à parier qu’elles ne sont pas chouchoutées. Certaines ont été sorties du garage où elles sommeillaient depuis des lustres. Méfiez-vous … Referrez-vous à la notice de votre machine si vous en avez une. Un petit coup de pinceau pour nettoyer les griffes d’entrainement, un coup d’aspirateur et un peu d’huile, et ça devrait faire l’affaire !

#7 faire des pauses

Et là je suis sure que votre créativité s’exprimera : un café, un thé, un carré de chocolat, une clope, une balade, une série, … vous savez mieux que moi ce qui vous fait du bien, alors allez y tranquilles !

Qui veut aller loin, ménage sa monture.

On a tant besoin de vous, les petites mains !

 

 

A LIRE AVANT DE COMMENTER

Le confinement avec deux enfants en bas âge est une expérience intense et malheureusement le temps me manque un peu pour répondre aux très nombreux messages que je reçois.
Quelques pistes :
-> Pour les personnes qui souhaitent des masques, je ne les vends pas. Rapprochez vous de groupes de Solidarite près de chez vous ou de couturières.
-> Pour ceux qui cherchent des infos sur les masques :
Je vous invite à lire l’article suivant https://latelierdesgourdes.fr/masque-tissu-afnor/ où vous trouverez sans doute réponse à votre question (type de masque, tissu utilisé, liens, entretien, précautions, masque pour enfant).
Si vous manquez d’élastique, consultez cet article :https://latelierdesgourdes.fr/elastique-masque/
Je vous encourage aussi à consulter la FAQ éditée par l’AFNOR.
Prenez soin de vous et de vos proches.
Gourdement,
Anne

50 réflexions au sujet de “7 astuces pour coudre des masques vite et bien”

  1. Merciii bcp à vous pour le temps consacré à rendre clair cette aventure de se faire un masque 🙂
    J en ai fait un à la main sans machine , envoyé partie /partie votre tuto à ma maman qui na pas d’ordi et qui est loin et elle a fait le sien . un de fait ! les autres à suivre . bravo à vous ! Prenez soin de vous et de vos proches .

    Répondre
  2. Pour la tension du fil il y a un bouton de réglage en général au dessus de l’aiguille sur la plupart des machines, tournez ce bouton jusqu’à 3 ou 4, ça devrait être bon pour un tissu de coton..

    Répondre
  3. … un mot ? Juste que vous êtes géniale; j’avais juste une petite Singer bas coût parce que la couture et moi cela fait 2, mais je fais le masque plié de l’AFNOR grâce à vous . J’ai un pb de réglage (tension de fil) ==> j’ai re-téléchargé la notice de ma machine sur Internet . Cela n’a pas suffit (zut, pourtant je suis ingénieur, c’est vexant 🙂 ; et bien tant pis, je retouche à la main, voire je refais un point vieux point arrière ç la main. Vous ne pouvez pas tout faire à notre place- 🙂 .
    MERCI MERCI. Je ne suis pas productive mais au moins cela sert pour moi et mes proches, pour protéger les autres (caissières de super marché etc…)

    Répondre
  4. Bonjour
    Je suis une gourde débutante mais très motivée. Pour tenter de résoudre le problème de buée lors du port de lunettes (c’est mon cas), j’effectue l’un des plus de 1cm vers l’extérieur afin de prévoir un passant. Je glisse une longueur de fil d’alu
    épaisseur 1mm (fil pour fabrication de bijoux) de 8 cm, je forme avec une pince un œil à chaque extrémité afin de ne pas blesser la personne qui le porte. Plusieurs avantages: on peut le retirer pour le lavage, le réutiliser et il permet de pincer le masque sans risque et surtout fini la buée
    Merci pour vos conseils et vos tutos.
    Nathalie

    Répondre
  5. Merci beaucoup pour votre tuto ! C’est vraiment bien expliqué et on se lasse pas de vous entendre !
    J’ai juste une petite question, je trouve que le masque “lâche” un peu dans le cou et que l’air passe est ce normal? Merci !

    Répondre
  6. Bravo , je me lance aujourd’hui, après avoir lu vos articles , simples pédagogues et humour .
    Ma famille les attend avec impatience .
    Continuez et courage .

    Répondre
  7. Bonjour, merci pour vos bon conseils, mais vous n’en parlez pas assez du tissu doublure.
    Ou le trouver dans nos armoires.
    Marèse.

    Répondre
  8. MERCI §§§ MERCI Vous géniale , oui vraiment vos articles sont super dans mon village nous fabriquons des masques pour la population que donnons et franchement votre tuto est top et vos différents articles , je les partage avec le groupe ; voilà je vous souhaite , de beaux jours ! prenez soin des vôtres , et on l’aura un jour , on l’aura , ! créativement vôtre sylvie g10doi

    Répondre
  9. En plus de toutes vos astuces géniales, je me permets d’en proposer une. Le plus dur, c’est le pliage… Après 3 masques galères, j’ai pris un papier au format 20 cm, (blanc au recto, hachuré au verso), puis j’ai marqué mes étapes dessus au fur et à mesure, soit sur l’envers, soit sur l’endroit : 1. (sur l’envers) plier en 2 / 2. (sur l’endroit) plier en 2 vers les bords / 3. (sur l’envers) ramener les 2 plis sur le milieu ….. En fait c’est votre tuto ci-dessus, mais que l’on écrit soit même sur un papier. Cela permet d’assimiler le tuto et c’est plus simple de plier un papier qu’un tissu. Puis on peut déplier le papier (les plis restent toutefois visibles), et suivre pas à pas en cherchant les étapes numérotées sur le papier parfois au recto parfois au verso. On a plus besoin de l’ordi à côté de la table de repassage ou de la machine à coudre. On se balade avec son papier… Merci, bizzouxx Merci

    Répondre
  10. je ne fais pratiquement plus de carrés suivant le tissus que j’utilise sois je fais un rectangle de 60 cm sur 20 sois 40 cm sur 20 que je plis sois en trois carrés ou en deux ensuite je surfile sur trois cotés au lieu de quatre ça me permet d’économiser du fil . après suivant ce qui me reste en tissus sois si j’ai un morceau qui fait 20 cm 2 je le met de coté pour l’utilisé avec d’autres morceaux ou alors je fais des masques plus petits pour les personnes qui ont un petit visage ou pour les enfants . un grand merci pour vos conseils

    Répondre
  11. Bonsoir
    Votre tuto de pliage, repassage m’a fait gagner un temps fou !
    Pour le nez. J’ai mis une attache qu’on trouve dans les sachets cristal de Noël. C’est moche. Je ne m’en sers jamais pour fermer mes petits paquets de chocolats maison
    Mais. Ca tient 1/2 h dans l’eau chaude et au fer chaud coton
    (Sinon j’ai mis mon mari à contribution pour qu’il me fasse des tresses de fils d’acier (0,5 mm) A tester)
    Donc j’utilise ces attaches pour le nez…sans savoir à combien de lavages ça resistera. Mais pour l’instant (4, 5 lavage c’est OK)
    Je précise que je les mets dans l’eau bouillante…et pas dans ma machine. Je sais ce n’est pas ce que recommande l’AFNOR
    Mais aucune des personnes à qui j’en ai donnés n’avait l’intention de les passer à la machine. Donc je leur ai dit ce que je faisais. Je suis retraitée infirmière. Par expérience je pars toujours de ce qui parait faisable pour la personne à qui je m’adresse;..sinon, c’est un peu perdu d’avance (quelques expériences cuisantes…)
    Merci pour tous vos trucs que je viens de lire !
    Bonne journée

    Répondre
  12. Je partage deux astuces supplémentaires :
    – pour le découpage, je déchire des bandes de tissu de la bonne longueur (ou largeur selon l’optimisation du tissu), puis je les plie en accordéon à la bonne largeur (ou longueur) : il n’y a plus qu’à découper les plis sur la tranche
    – n’ayant pas de surjeteuse ici (snif), j’utilise la technique masque de gasparine qui est un tout petit peu différente. Je surfile avant tous les bords courts, à la chaîne comme avec une surjeteuse et ça fait gagner énormément de temps (plutôt que de relever le pied, couper le fil après chaque morceau, remettre le nouveau etc)

    Répondre
  13. faut il mettre de l’huile ds une machine électronique ? et a quel endroit svp ? je n’ai que des infos contradictoires. . merci pour vos tutos. grâce a vous, j’en fais pour tte ma famille.

    Répondre
  14. Maintenant, je donne une partie de mes masques sans élastiques. De nombreuses personnes en ont encore dans un fond de tiroir. Elles les coudront à la main, pourront adapter la longueur à leur tête et se sentiront impliquées !
    Aujourd’hui, j’ai affiché des copies du tuto (+ le carré 20*20 du patron) sur le panneau des petites annonces du supermarché 😉
    Merci, vraiment.

    Répondre
  15. C’est quoi votre super machine qui fait les points d’arrêt? Merci pour tous vos conseils.
    Puis je vous suggérer le mien?
    Quand je commence à fixer un élastique, puis je couds les plis, puis l’autre extrémité de l’élastique, puis l’ourlet etc…je ne m’arrête jamais, je fais tout en une fois, en n’oubliant pas de changer de point en route (zig zag ou point droit) cela me fait gagner beaucoup de temps. Qu’en pensez vous?

    Répondre

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !