Le gilet bonne nouvelle

De retour à l’Atelier après un mois d’absence…

chapati

Je vais vous raconter la jolie histoire du gilet Cannelle, qui ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévue…

Il y a quelques mois, Christelle Beneytout m’a contactée pour tester des versions différentes de son gilet – un hacking comme on dit de nos jours. Sans hésitation, j’ai sauté sur l’occasion ! Si vous venez ici souvent, vous savez que son livre Couture Casual Wear Homme est ma bible pour les barbus. Je n’avais jamais essayé ses patrons pour femme, j’étais donc très impatiente de découvrir son travail – et super contente de participer à ce genre d’expérience !

Le gilet Cannelle, c’est un gilet en maille avec un col châle. Ça se coud bien à la surjeteuse, mais aussi à la MAC classique. Et, bonne nouvelle, c’est une cousette ultra rapide !

Dans son hacking, inclus avec le patron, Christelle propose 4 façons de modifier le gilet. Je suis partie pour la version méga col à plis, nouée sur le devant pour m’en faire un pull cocooning pour mes dernières semaines de grossesse. Ambiance marmotte en hibernation garantie avec ce sweat polaire tout doux, gris dehors, blanc dedans. Je l’ai raccourci de 7 cm, petit format que je suis.

img_2058

A la réception du patron, belle surprise : il est livré dans une pochette robuste qui ferme bien, permettant ainsi d’y mettre aussi les calques. Ça n’a l’air de rien, mais c’est fort pratique !

Deuxième bonne surprise : la gamme de montage est en couleurs. C’est une première pour moi, et c’est sacrément confortable, surtout que Christelle a pris soin de mettre aussi bien des schémas que des photos. Impossible de se perdre en route !

img_2064

La date de mon accouchement approchant, il fallait faire vite pour pouvoir en profiter dans mes dernières semaines et pouvoir “rendre ma copie” à l’heure. J’ai donc vite coupé mon tissu, et fait les réglages de la surjeteuse. Je ne m’étais jamais trop penchée sur les réglages de la bête, mais allez faire un tour chez Christelle pour consulter son guide gratuit, très bien conçu.

Mais voilà que l’histoire du gilet grossesse compatible ne s’est pas tout à fait passée comme prévue…

Avec trois semaines d’avance, le gros bidon s’est fait poupon!

_dsc3757-jpgbis

Le 23 novembre dernier, nous sommes devenus parents en quelques minutes (et 9 mois) à peine. Léon et ses dix petits doigts ont déboulé dans nos vies ! Nous faisons nos premiers pas de parents, entre émerveillement (Oooh, il a fait un grooos cacaaaa, c’est miiignoooon!) et interrogations (Mais où est le bouton marche/arrêt?).

On essaie, on se trompe parfois, on apprend, on s’apprivoise, on se découvre parents l’un l’autre …  tout un monde de 2,9kg s’ouvre à nous – livré sans tuto, ni gamme de montage. Mais qui a conçu un patron pareil ? Nous ?

Chamboulés ? Un peu.

Émus ? Beaucoup.

Heureux ? Surtout !

_dsc3760

Je vous présente donc mon gilet un poil remanié, avec beauuucoup de retard ! Passé de gros bidon à petit poupon, j’ai dévié vers un gilet allaitement compatible pour passer mes nuits au chaud, même quand il est 4 heures du matin, que c’est la cinquième fois que je me lève, et qu’il a ENCORE faim ! Je bénis le teint hâlé de Barbara Gourde sur ces photos, son grand sourire et ses yeux vifs, les cheveux propres et coiffés, son maquillage. En ce moment, dans la vraie vie, je suis … heu… un peu différente !

img_2125-copie

img_2124-copie

img_2069

img_2120

Il n’y a que 6 pièces à couper et le montage est super rapide. Voilà une cousette efficace comme je les aime ! Pédagogique aussi, car la gamme de montage comprend des petits conseils avisés qui font progresser. Par exemple, au moment d’assembler les manches et les côtés, elle conseille de commencer du côté des manches pour obtenir un meilleur tombé. Hé oui !

C’est la première fois que j’utilisais de l’élastique transparent pour maintenir les coutures d’épaules. Pari réussi, c’est top.

Une fois le gilet terminé, j’ai choisi de le modifier un peu pour une version qui ferme un peu plus. Je me caille la nuit, moi ! J’ai donc ouvert une petite fente pour passer un des liens et transformer le gilet en cache cœur.

img_2105  img_2103-copie

 

img_2094

img_2128

img_2083

L’histoire de ce gilet Cannelle ne serait pas complète sans vous raconter cette petite anecdote : au sortir de la maternité, Léon n’avait pas de doudou. Prise de cours par cette arrivée un peu en avance, je ne m’étais pas encore penchée sur la question. Et pourtant, il nous en fallait un, car il avait grand besoin d’être rassuré et de sentir l’odeur de maman près de lui. J’ai  donc filé dans mon atelier à la recherche d’un tissu tout doux, et n’ai pas eu besoin de chercher bien loin pour lui découper un petit carré de sweat qui fut vite adopté !

La couture du doudou imaginé à la base attendra un peu…

le temps de…

prendre le temps d’être tous les trois, tout simplement !

 

Je termine en vous souhaitant de belles fêtes de fin d’année !

Soyez sages, mais pas trop !

rwlggbpcvny53af7c-agr2tcmbq

Et rendez-vous en 2017 pour de nouvelles aventure gourdesques !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

21 réflexions au sujet de “Le gilet bonne nouvelle”

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !