Top Sofia de grossesse

Je vous l’avais promis : un peu de couture pour gros bidons sur le blog ! Où l’on voit qu’adapter un patron pour un gros bidon n’est pas si compliqué. Suivez-moi !

Je me suis cousu un pull léger à partir du patron Sofia de La Maison Victor. (n°5 Automne 2018), découvert chez Marie alias @fee_en_12, une Gourde loin d’être Gourde, toujours au fait des dernières sorties. Je n’aime généralement pas trop ce genre de magasines, trop de planches de patrons, trop de traits sur une même feuille, sur du papier généralement très fin et peu résistant, mais… j’avoue que le patron m’a convaincue ! Normalement, c’est prévu pour être un top, mais j’en ai fait un gilet, bien pratique pour y envelopper le ventre !

Crédit photo La maison Victor

C’est donc un top cache cœur en jersey, avec bande à la taille et aux poignets (avec des fronces, yes !) Il y a des plis au niveau de la taille. Au niveau de l’encolure, on a une bande de propreté pour le cou (=un genre de biais) Pour les deux pans de devant, le tissu est simplement replié en deux sur quelques centimètres et surfilé, donc même pas besoin de s’embêter avec une parementure, chouette !

J’ai légèrement adapté le patron à mon gros bidon, en rajoutant 10 cm de long aux deux pans de devant. J’ai froncé ces 10 cm pour obtenir 5 cm de longueur de fronces au final. Pour savoir à quelle hauteur les mettre, j’ai regardé sur un t-shirt de grossesse du commerce. Le devant est donc un peu plu long que le dos, pour avoir le bidon bien au chaud. J’ai aussi raccourci la bande de la taille de 2 cm, rapport à ma petitesse plus qu’à ma grossesse !

Le tissu vient de chez Toto Toulouse, acheté au poids lorsque nous habitions en Inde il y a 5 ans. Preuve, s’il en fallait une, que chaque pot a son couvercle, et chaque tissu son projet qui l’attend, à plus ou moins long terme. Je dis ça au cas où Mister Gourde lirait ces lignes, lui qui désespère de voir rentrer encore et toujours du tissu dans cet atelier !

C’est de la maille très extensible, qui plus est à rayures, donc j’ai coupé dans la bête avec un peu d’appréhension. J’ai utilisé mon cutter rotatif, toujours aussi merveilleux sur ce genre de tissus qui bougent comme des asticots. Des rayures donc… L’occasion de partager avec vous ce moment de grâce bien connu des couturières : TADAAAAA !

Le reste n’est pas parfait, mais vu le prix du coupon et le temps que je vais porter cette cousette, ça ne méritait pas de perdre un dixième à chaque œil pour découdre et recoudre les rayures discontinues !

Je le porte souvent, il est très confortable, et tellement ample que je vais pouvoir le porter jusqu’à la toute fin de ma grossesse (encore deux mois et demi).

Tiens, ça me rappelle que je me suis trouvée comme une nouille au moment de faire ces photos, il y a quelques semaines. Moi qui ne raffole pas de ce corps gonflé comme un ballon et qui suis loin de considérer les 9 mois de grossesse comme une partie de plaisir (si, si, il faut le dire, on ne le dit pas assez !), je me suis trouvée assez gauche devant l’objectif, ne sachant que faire de ce gros ventre. Et voilà que vous vous tapez des photos niaises en mode “je touche mon ventre, j’adore être enceinte”. Pff…

Poutrant, j’ai bien tenté des trucs mais …non !

Dans mon prochain post, on reste chez La Maison Victor,

mais avec de la couture pour Mister Gourde !

A suivre !

 

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !