Que faire des chutes de tissus ?

Vous avez été tellement nombreuses à commenter mon post sur les chutes de tissu que j’ai décidé de partager avec vous tous les messages en espérant que ça vous servira ! Je vous refais le pitch : j’ai mis en place deux bacs de tri dans l’atelier, un pour les chutes de tissus et les fils, un pour le reste (surtout du papier). Mais voilà : au bout d’une semaine d’atelier, le bac à chutes est plein, et je ne sais pas quoi en faire. Entendons nous bien sur les chutes : je vous parle de très petites chutes, de morceaux de tissus riquiquis ou de lisières.

Le cas des grosses chutes

Les chutes les plus grosses sont souvent gardées par mes clientes d’ateliers. “Ca peut toujours servir !” Mais ouiiii ! Gardons les chutes ! Il y a des milliers d’utilisations possibles de morceaux de tissus, ne les jetons pas.

Si mes clientes ne les veulent pas, je les récupère et les mets à disposition des autres participantes pour prendre en main la machine à coudre ou bien je les réutilise dans d’autres projets. A ce propos, je participerai au Salon du Réemploi à Rodez du 27 au 3 novembre prochain avec ma compère Marianne de Solstisse. Nous y animerons des ateliers récup de chutes et vous invitons à tisser avec nous un immense tapis 100% récup. Je vous donnerai toutes les infos et les horaires des ateliers très bientôt.

Mais alors que faire des toutes petites chutes ?

– les projets de récup mini bouts de tissus de manquent pas sur la toile, un petit tour sur Pinterest, et c’est comme si c’était fait !

J’ai ainsi découvert le slashing (Merci Sophie !), qui consiste à prendre en sandwich des chutes de tissus dans un plus grand tissu pour en faire un tableau coloré. Allez voir sur Thread ans Needles pour en savoir plus.

J’aime aussi beaucoup cette couronne de Noël, aussi faisable en guirlande, ou en “rideau” avec des chutes longues : (Source desidées.net, cliquez pour voir toutes leurs propositions, c’est génial!)

-une idée envoyée par Anne Laure, reine de la patience : des bavoirs en patchwork. Elle a regroupé les chutes par couleur, et les a assemblées par bandes. Doublées avec du tissu éponge, cela fait de chouettes bavoirs uniques ! Merci pour l’idée !

– du rembourrage : tissus et fils font un excellent rembourage. Vu le poids au m3, cela fait des doudous ou des coussins un peu lourds. Certaines d’entre vous proposaient l’idée de coussins pour animaux.

Oui, mais…

Tout ceci est intéressant de manière ponctuelle, mais vu la quantité de chutes qui sort de l’atelier chaque semaine, je n’aurai pas assez d’une vie pour transformer tout ça en 36775 km de guirlande. Je n’ai pas non plus l’espace nécessaire pour tout stocker, soyons réalistes. Je souhaite m’en débarasser !

Voici les propositions que j’ai reçues :

LA CREATIVITE D’ABORD !

– les écoles, les centre de loisirs, les EPHAD : Vous semblez être nombreuses à les donner à la maitresse ! Génial, il n’y a pas de plus bel endroit que les doigts pleins de colle d’un petitou pour vivre une seconde jeunesse ! (Marche aussi pour les doigts frippés d’une mamie, hein !)

-associations créatives : En Aveyron, nous avons l’asso ART qui récupère les chutes de tissu pour leur donner une seconde vie. Peut-être y en a-t-il une près de chez vous ?

-les oiseaux : proposition à laquelle je n’aurai jamais pensé : laisser les chutes et les fils sur la fenêtre pour les oiseaux qui les utilisent pour leur nid ! hé oui, comme quoi on peut faire rimer écologie et poésie.

L’INDUSTRIE :

– le Relais : Je les ai appelés au siège, ils ne récupèrent pas les chutes de tissus trop petites. Pour être valorisées dans leurs centres de tri, elles doivent faire 30 à 40 cm. Ce qui n’est pas le cas des miennes, tu l’auras compris…

– les effilocheurs, ils sont peu nombreux en France  : eux pourront vous renseigner sur la quantité et les modalités de reprise. Il n’y en a pas dans notre région, mais je vous mets la liste ici.

LE PARTAGE :

– l’appli Geev : une appli de don local entre particuliers. Un genre de bon coin gratuit. Peu développé en Aveyron pour l’instant… mais tentez près de chez vous !

– les associations, les ressourceries type Emmaüs : ils sont prenneurs ! Voilà donc où finiront les chutes de l’atelier ! Pensez à vérifier auprès de votre antenne locale.

 

Il ne me reste plus qu’à me frotter à la technique du patronnage Zéro Déchet. Quesaco ? Dans l’industrie textile, pour fabriquer un vêtement, 15% sont des chutes qui partent à la poubelle. Avec le patronnage ZD, tous les éléments à couper sont pensés pour s’imbriquer les uns dans les autres. La courbe de l’encolure sera la même que celle des poches par exemple, permettant de ne gâcher que très peu de tissu voire même rien. Une technique encore peu utilisée et enseignée en France qui pousse pourtant la créativité un cran plus loin. Allez faire un tour chez Milan AV-JC où vous en apprendrez plus sur le sujet. Ils proposent aussi des patrons PDF.

T’as rien compris ? regarde cette vidéo !

Merci à toutes celles qui ont partagé leurs idées et leurs bons plans !

N’hésitez pas à rajouter votre pierre à l’édifice en postant un commentaire juste en dessous !

 

2 réflexions au sujet de “Que faire des chutes de tissus ?”

  1. Super cet article. J’utilise mes chutes pour faire du chiku chiku, c’est une technique de raccommodage japonaise très décorative.
    Est-il possible de s’abonner à votre blog je n’ai pas trouvé où s’inscrire pour la NL

    • Bonjour, merci pour votre message, je ne connaissais pas le nom de cette technique ! Pour s’inscrire à la NL, c’est tout en bas à gauche !
      Belle journée
      Gourdement à vous

      Anne

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !