Aménager son atelier couture #2

Aujourd’hui, je vous emène dans mon nouvel atelier ! Espaces, meubles, choix d’aménagement et astuces de rangement, j’ai essayé de consigner ici tous les petits “trucs” qui font de cette pièce un espace agréable et adapté à la couture. Je sais que vous êtes nombreuses à imaginer puis installer votre petit coin couture ou votre atelier. Peut-être que ces quelques lignes vous seront utiles.

troisième du nom !

Ce nouvel atelier est le troisième, après le petit roudoudou qu’était l’atelier version 1.0 dans une chambre de notre ancien appartement. Le deuxième était un joli rêve réalisé dans l’ancienne cuisine de l’appartement mitoyen au notre que vous pouvez revoir ici.

La grande nouveauté de cet atelier, c’est qu’il concentre tout dans la même pièce : bureau, coupe, couture et bouilloire ! Haha, oui, je ne couds jamais sans une tasse de thé, vous savez !

Le nouvel atelier s’est installé au sous-sol de notre nouvelle maison, dans la quelle nous avons fait énormément de travaux. L’atelier, un ancien studio composé de deux pièces, a connu un incroyable lifting sous les coups de la masse de Mister Gourde des talents d’artisans et de nouveau des coups – de marteau cette fois – de Mister Gourde !

Les 30m2 de la pièce ont été divisés en plusieurs espaces : les tables de coupe, le coin couture, l’espace bureau et le côté détente.

Tables de coupe modulables

Les deux tables de coupe sont revêtues du plan de travail de l’ancien atelier coupé en deux. Cela fait deux tables de 160 x 90 cm. C’est assez pratique de les avoir en mode ilot pour pouvoir tourner autour. En mode Covid, c’est un bon format pour couper à distance l’un de l’autre.

Les meubles sont montés sur roulettes (BricoDépot) ce qui permet d’avoir un espace modulable selon le nombre de personnes présent en atelier. On peut mettre les tables dans l’autre sens ou bien faire une seule grande table de 3,20 mètres.

Les plans de travail sont un panneau trois plis de chez Point P, découpé sur place puis redécoupé à la maison à la scie circulaire. Pour garantir un support résistant aux piqures d’épingles et aux morsures de ciseaux, le bois a été recouvert d’un durcisseur puis de deux couches de vitrificateur à parquet (marque Plastor).

Ces panneaux reposent sur deux meubles de 8 cases de chez le Suédois de la série KALLAX. Attachés entre eux dos à dos, et agrémentés de portes, de tiroirs ou de rideaux, ce sont de bons alliés rangements. Tissus, livres, patrons, boutons, mercerie : TOUT y rentre !

On passe de l’autre côté, direction la table de couture :

Table de couture

Les tables sont des chutes du grand panneau de Point P et sont montées sur des pieds, avec l’aide des minis Gourdes, qui ne sont jamais loin quand il s’agit de bricoler.

La belle idée, rapportée de l’ancien atelier, c’est ce trou dans la table qui permet de faire passer le fil de branchement de la machine. Fini le fil qui traîne en plein milieu, j’adore !

Coin bureau

C’est LE grand changement pour moi dans cet atelier : le fait d’avoir un bureau à demeure dans l’atelier. Plus besoin de déplacer mon barda de cahiers, carnets, ordi et bouquins à chaque fois qu’un atelier démarre. Tout est sur place – et ça y reste même le soir. Voilà qui permet aussi de ne pas se retrouver à se remettre au boulot tard dans la soirée sous prétexte qu’on a l’ordi sous la main. Le vrai défi consiste à garder cet espace bien rangé, moi qui, ado, avais tout juste la place de poser un cahier ouvert sur mon bureau, tant il était désordonné.

Les en-cours couture ont leur place dans un panier dans l’étagère derrière le rideau. voilà qui devrait les empêcher de trainer trop longtemps. Toi-même tu sais de quoi je parle !

Clin d’oeil à Sylvie, qui se reconnaîtra.

Les deux vies de la Gourde ! (faites glisser d’un côté et de l’autre)

Astuces de rangement

Parce qu’on n’a jamais trop de rangement, une partie de mon matériel se range ici, derrière ce grand rideau en jacquard Mondial Tissu. Il est épuisé mais il y en a de superbes dans la nouvelle collection.

Ma plus belle trouvaille est sans aucun doute ce porte pantalon coulissant de la série PAX de chez le suédois reconverti en rangement pour zip ultra pratique. En un coup d’oeil, on voit la taille, le type et la couleur des fermetures, j’adore !

Nouveauté pour cet atelier, en rapport avec les règles sanitaires dues à l’épidémie, tout le matériel est installé sur ce panneau de bois repeint avec le fond du pot du mur. Chaque participant vient se servir tout seul. A la fin de chaque atelier, le matériel utilisé est placé dans un plateau, désinfecté puis remis sur le panneau.

Dans les tiroirs des tables de coupe, j’ai rangé les bobines de fil, maintenues à la verticale grâce à des organiseurs modulables pour salle de bains.

J’ai toujours mon porte rubans, un ancien porte bracelets ramené d’Inde.

Rangement encore, l’étagère de bricoleur de Brico Dépot n’a rien perdu de son utilité !

Déco

Quelques nouvelles pièces font leur entrée à l’atelier, à commencer par ces patrons anciens retrouvés dans la maison. Ce sont des suppléments de l’Echo de la Mode des années 1945-50. Ils ont tout naturellement trouvé leur place au mur !

Le miroir de ma grand-mère cohabite avec les carreaux de ciment fraichement posés par Mister Gourde !

Côté couleur, un bleu d’eau (Ral 5021) habille le mur. Moi qui ai souvent du mal à me décider, je n’ai pris qu’une minute pour choisir ce bleu ! Bravo la Gourde ! Il s’accorde bien au reste de ma déco et même si la teinte est relativement sombre, il apporte une belle touche colorée et lumineuse à l’ensemble.

Dans ces cases, beaucoup des trouvailles Emmaüs !

La boite à couture de la grand-mère de Mister Gourde a pris un coup de jeune !

Petit clin d’oeil à l’Echo de la Mode dans les toilettes…

… en traversant la verrière, dites bonjour à Mitch !

Lumière !

L’atelier est très lumineux de nature avec deux grandes fenêtres qui donnent sur le jardin mais trois grandes dalles LED prennent le relais à la nuit tombée. Elles ont une puissance réglable, ce qui permet d’éclairer juste comme il faut.

Je n’ai pas repris les étagères murales à l’éclairage pourtant si pratique, car elles avaient tendance à tomber. J’ai opté pour un éclairage indivuduel directionnel bien agréable quand on coud ou qu’on brode.

N’oubliez pas le guide !

Et voilà, la visiste est terminée ! J’espère ce cet récit vous aura donné des idées pour aménager votre nid de couturière…

Et vous, vous avez un coin couture ? Un atelier dédié ?

Vous avez des astuces à partager avec les Gourdes ?

N’hésitez pas à laisser vos conseils en commentaire, ils seront lisibles de tous et toutes. Merci pour le partage !

On termine avec le roi du camouflage.

Celui ou celle qui trouvera l’animal caché dans cette photo se verra offrir son poids en épingles.

PS : c’est une blague.

PS2 : Peinture réalisée par Thomas Mouly

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !