[TUTO] Coudre une surblouse façon Gourde

Après les masques : les blouses. L’époque n’est décidément pas à l’éclate en couture. Bye bye créativité, bonjour utilité !

Suite à vos nombreuses réponses sur les réseaux sociaux, je partage ici le patron et le tuto que nous utilisons à Station Atelier, un atelier éphémère de couture de surblouses organisé par  Station A.

Je vous la fais courte, mais je vous raconte quand même. Cela pourrait vous intéresser, si vous voulez lancer pareil dans votre région. Et puis, c’est une belle histoire – et on en a bien besoin en ce moment !

Les surblouses servent aux soignants : quand ils vont d’une chambre à l’autre pour faire des soins, ils changent de surblouse. Ca leur permet de ne pas promener l’éventuel Covid d’une chambre à l’autre. Face à la pénurie de surblouses au CH de Rodez et dans des EHPADs durement touchés par le Covid 19, nous avons uni différentes forces pour confectionner ces blouses. Vous trouverez tous les détails (acteurs, matériel, hygiène, organisation) dans l’article super complet rédigé par ADN.

Ici, on va plutôt parler couture !

Le patron

Voilà le patron que nous utilisons avec ma compère couturière Aurélie Masson. Au début, j’étais partie sur un tuto à manches raglan interminable, et celui ci, déniché par Aurélie est génial. Il a été créé par La Confrérie des Petites Mains (Cours de couture à La Rochelle) et qui a eu la gentillesse de bien vouloir me laisser l’utiliser et vous le transmettre :

Voilà le lien où télécharger le tuto  :

Télécharger le tuto – coudre une surblouse

devant

dos

Il n’a aucunement vocation à faire référence en la matière – je n’ai pas cette prétention, vu qu’il y a une semaine, je n’avais jamais vu de surblouse de ma vie ! Il existe déjà quantité de tutos sur internet. C’est un simple partage de connaissances, qui pourra peut être vous être utile si vous vous lancez vous aussi. J’ai essayé de faire un tutoriel le plus détaillé possible, pour que tout le monde puisse coudre. Pas de vidéo prévue pour l’instant.

Notez que la façon d’assembler et de travailler n’est pas du tout conventionnelle. Ce tuto a été pensé pour notre atelier collectif, pour éviter de toucher le fer, et permettre à tout le monde de coudre, quelque soit son niveau. Ainsi, les ourlets ne sont que de simples rentrés maintenus avec un point zig zag. Le biais est lui aussi posé de manière un peu sauvage, mais plus que l’esthétique, nous cherchons ici la rapidité et la solidité. Vous trouverez sans doute des façons plus “propres” de faire à la maison (double rentré marqué au fer pour les ourlets par exemple).

Matériel

Nous avons la chance d’avoir récupéré des centaines de draps, via des blanchisseries et des hotels (Merci Benoit  Prat d’Ibis Hotels !), des bobines aux références datées et des centaines de liens découpés dans des rouleaux de jersey (Merci à Jessica et sa maman de la boutique Catusse pour ce travail de titan et toutes ces bobines récupérées. Tant de solidarité fait chaud au coeur !). Nous avons réussi à trouver des élastiques grâce à Anne de La Cuisine des Perles (une mercerie en ligne basée  Rignac, pas loin de Rodez – pour des achats en ligne qui ont le goût de l’achat personnalisé et local, une pépite)

Lieu :

Notre atelier s’est installé aux anciens Haras de Rodez, un bâtiment somptueux du Département de l’Aveyron. Station A nous a ouvert sa grande salle… avec toute la ligistique qui va avec : Tout est mis en oeuvre pour  que tout le monde soit éloigné d’un mètre et que les consignes sanitaires soient respectées. Bien sur, les locaux sont nettoyés tous les jours.

Organisation :

Nous avons de grands gabarits coupés dans de fines planches de bois (Merci Bastien de Tawla et sa découpe laser !). Nous installons les draps pliés en deux sur la table, et traçons directement sur le tissu autour du gabarit avec des stylos Frixion Pilot qui s’effacent à la chaleur. Nous essayons de garder les ourlets quand cela est possible, ainsi, nous gagnons du temps.

Une fois les morceaux coupés, nous préparons des lots prêts à coudre (un devant, deux dos, deux manches) retenus par un mètre de biais. Ajoutés à 40 cm d’élastique et deux liens en jersey, le kit est complet !

Les bénévoles se partagent le travail entre coupe et couture. Certaines qui sont venues avec leur surjeteuses assemblent la blouse avec un surjet 4 fils puis passent le relais à une couturière avec machine pour poser le biais et maintenir les ourlets. Il est aussi possible de passer récupérer des kits.

Bien sur, entre masques, visières, gel hydroalcoolique et distanciation, on fait tout pour se protéger les un les autres. Les blouses, oui. Le Covid, non.

Nos enseignes partenaires sont un soutien fort, il serait impossible de les citer tous, mais on se régale tous les jours avec leurs paniers gourmands collectés par Christine et sa team de choc de Coeur de Soignant 12 ! Vous les lirez au jour le jour dans les publications sur la page de Station Atelier.

De nombreuses personnes nous donnent des draps et participent à la cagnotte en ligne qui nous permet d’acheter du matériel.  Un immense merci à chacun d’entre eux !

Cet article de ne serait pas complet sans remercier les petites mains qui tracent, coupent, cousent, font le café, nettoient,…  Depuis dimanche dernier, une quarantaine de bénévoles oeuvrent pour coudre des surblouses. Une trentaine sort tous les jours de l’atelier, où règne une chouette ambiance. Je crois que nous sommes tous soulagés de revoir de monde, et d’avoir des interractions sociales ! Des geeeeens !! J’ai revu avec un immense plaisir des Gourdes qui prenaient des cours à l’atelier et rencontré des couturièrs et des soignantes en or.

Bien sur, on aurait tous aimé se voir et se rencontrer dans d’autres circonstances mais la preuve est là :

Chacun à son échelle, on peut faire beaucoup !

MERCI  A TOUS !

Si vous souhaitez vous inscrire pour venir coudre avec nous >> Plus on est de fous, plus on rit (et moins ya le Covid! !)  c’est ici !

Si vous souhaitez participer à la cagnotte >> https://www.helloasso.com/associations/station-a/formulaires/1

Si vous avez des draps, de l’élastique, du biais >> Rdv tous les jours aux Haras de Rodez pour déposer vos dons

3 réflexions au sujet de “[TUTO] Coudre une surblouse façon Gourde”

  1. Je travaille en réanimation en Ile-de-France, cela fait plusieurs semaines que nous tenons grâce à des surblouses cousues par des couturièr(e)s. Je voudrais vous dire MERCI, merci pour votre engagement à nos côtés, merci de mettre votre talent à l’oeuvre pour la communauté, merci pour tous les mots et petites attentions parfois rajoutées sur les surblouses. Tout le personnel du service est reconnaissant et admiratif de votre travail, et nous apprécions votre travail à sa juste valeur.

    Répondre
    • C’est adorable Anaïs. Bon courage à vous, nous aussi, nous apprécions votre travail à sa juste valeur 😉
      Belle journée
      Gourdement
      Anne

      Répondre
  2. Formidable ! Quel solidarité ! Je ne savais pas qu’il manquait encore des sur blouses dans les hôpitaux, c’est dramatique comme situation… Enfin Honteux je préfère.
    Bravo à toutes moi je suis encore dans les masques de ton tuto pour ma commune.

    Répondre

Envie de laisser un message à propos de cet article ? c'est à vous !